Actualités

Actualités sur l'immobilier en Israel

Har-homa : le quartier tendance à Jérusalem !

har-homa-le-quartier-tendance-a-jerusalem

J’aimerais vous présenter le quartier paisible mais néanmoins « peps » de Har-homa à Jerusalem! Il répond au nom officiel de «Homat Shmouel » donné en mémoire de Shmouel Meïr, ancien vice-maire de Jérusalem qui, il y a une quinzaine d’années, a alors beaucoup oeuvré pour que ce quartier voie le jour malgré toute la polémique internationale soulevée à l’époque ! En effet, le quartier est stratégiquement périphérique, créant une «ceinture» du côté sud de Jérusalem, non loin de Bethléem.
Har-homa connaît un incroyable essor depuis sa création si bien que tout promoteur digne de ce nom y a construit au moins un projet ! Et pourtant c’est une inconditionnelle de Jérusalem qui vous parle ! La seule évocation de la Capitale Éternelle nous projette dans sa Lumière, ses collines et ses vallées, ses ruelles anciennes, sa poésie, son architecture, son Histoire – la nôtre – mais désormais aussi son avenir.
L’âme de cette ville laisse peu d’entre nous indifférents…
Je parle de son devenir, car la Ville se pare et se transforme à tous points de vue et devient ces dernières années tout simplement magnifique !!! Har-homa fait partie de cette métamorphose.
Quartier neuf planté sur une colline, à un vol d’oiseau du kibboutz Ramat Rahel et de Guilo, de la zone industrielle de Talpiot et à 15 min du Centre-ville, au paysage vallonné regardant vers l’Herodion et le désert de Judée, à l’air pur, D’aspect très construit, on y découvre en s’approchant, des parcs pour enfants, des arbres et des vues à couper le souffle !! Il est actuellement divisé en trois étapes ou chlavim, Alef, Beth et Guimel (du sommet au bas de la colline ).
La Tayelet, parcours pour les promeneurs et les cyclistes, entre les shlav alef et Beith, est une jolie forêt de pins, avec de jolis sentiers, des tables de pique-nique, qui invite à se ressourcer.
Le quartier compte désormais 20 000 habitants et prévoit de presque doubler sa population dans les prochaines années ! Ses habitants sont d’origines diverses et variées : israéliens, mais aussi francophones : anciens olims intégrés dans la société israélienne ou nouveaux olim ( avec un service VIP de la responsable d’intégration !!! ) .
On assiste même à un phénomène nouveau : les couples de parents des jeunes familles (les grands parents) viennent également s’installer dans le quartier près de leurs enfants. Ce quartier familial offre l’avantage d’être neuf et propose de beaux appartement disposant de toutes les commodités : chauffage privé au gaz, belles surfaces, 1 sdb principale et une suite parentale, terrasses, ascenceur, parking cave, etc.
à des prix encore abordables comparativement aux quartiers centraux. Le marché immobilier y est extrêmement dynamique : location ou transaction.
Il y a un cruel manque d’appartements à la location et ceux proposés sur le marché sont littéralement raflés aussitôt ! Un conseil aux investisseurs : achetez des 3 pièces, denrée rare et recherchée , rentabilité à 4 % et la promesse d’un bel appartement qui ne restera jamais inoccupé …
L’intérêt grandissant pour ce quartier a fait plus que doubler les prix à l’acquisition en moins de dix ans.
Ce qui était alors très bon marché l’est moins…
Des penthouses et rez-de-jardin de 5/6 pièces peuvent atteindre les 2 500 000 shékels ! Les infrastructures se développent bien et une nouvelle route est en construction qui rejoindra la route Begin et réduira de façon significative le temps de trajet jusqu’à la sortie de la ville.
Une trentaine de synagogues existe : certaines très belles, d’autres dans des jardins d’enfants municipaux ou même dans des parkings, toutes ou presque en processus de construction …
5 écoles primaires de bon niveau (toutes tendances confondues), accueillent nos chères têtes blondes ainsi qu’une multitude de structures pour bébés ou enfants. Le grand centre de Torah pour les Dati- leoumi, la yéchiva Har-Hamor quitte ses locaux de Kiryat Yovel et construit ses murs à Har-homa et privilégiera les actions communautaires et l’étude.
De multiples galeries marchandes ouvrent à chaque coin de rue, mais une en particulier plus importante au chlav bet est aussi un nouveau lieu de rencontre.
Néanmoins, ce qui reste le plus intéressant, c’est la vie communautaire florissante du quartier ainsi que le respect entre les différentes catégories de population ! Il y a un grand brassage (économiquement, culturellement, religieusement) et le défi à relever sera de continuer à vivre harmonieusement ensemble en s’enrichissant de nos différences les uns et les autres…